L’accompagnement socio-éducatif dans les foyers de jeunes travailleurs : quel rôle dans le parcours des jeunes vers l’autonomie ?

La branche Famille de la Sécurité sociale s’emploi à favoriser l’accès à l’autonomie des jeunes adultes à travers une palette d’interventions, et notamment, s’agissant de leur accès au logement, par le soutien accordé aux foyers de jeunes travailleurs (FJT). Ces résidences sociales accueillent prioritairement des jeunes en activité ou en voie d’insertion sociale et professionnelle âgés de 16 à 25 ans, avec une dérogation pour les jeunes âgés de 25 à 30 ans.

Au moyen de la Prestation de service FJT et de leurs fonds locaux, les Caisses d’Allocation Familiales (Caf) soutiennent ces structures qui mettent en oeuvre, avec une équipe dédiée, un projet socio-éducatif combinant accompagnement individuel et collectif, dont l’objet est l’accès à l’autonomie et au logement indépendant des jeunes.

Les Caf sont aujourd’hui un des principaux financeurs de cet accompagnement socio-éducatif en FJT. Elles soutiennent ces structures au moyen de la prestation de service (PS) FJT depuis 2006. En 2017, 487 FJT ont été soutenus par les Caf pour un total de 48 909 lits. Près de 200 000 jeunes y sont accueillis chaque année. Au total, la branche Famille de la Sécurité sociale consacre 37,3 millions d’euros par an au soutien des FJT. Pour pouvoir bénéficier de cette PS, les FJT doivent respecter un certain nombre de critères, parmi lesquels la mise à disposition d’une équipe socio-éducative qualifiée pour l’accompagnement des jeunes. Ils doivent également garantir la mixité sociale au sein des résidences.

Le développement de nouvelles solutions de logement transitoire pour les jeunes, l’évolution des profils des jeunes logés en FJT et l’embauche de nouveaux types de professionnels dans les FJT ont un impact sur la nature de l’accompagnement réalisé dans ces résidences sociales. La Convention d’objectifs et de gestion (COG) liant l’Etat à la CNAF pour 2013-2017 avait prévu la réalisation d’une évaluation des effets de l’accompagnement socio-éducatif en FJT sur les jeunes, ce sujet n’ayant fait l’objet d’aucune étude récente. En 2017, une étude évaluative a été confiée au cabinet Fors-Recherche sociale par la Caisse nationale des Allocations familiales (Cnaf) à l’issue d’un appel à projets lancé par la Direction des Statistiques, des études et de la recherche (Dser). La Cnaf souhaitait ainsi remédier au déficit de travaux portant sur la nature de l’accompagnement réalisé en FJT et sur l’impact de cet accompagnement sur les trajectoires des jeunes logés dans ces résidences sociales. L’étude réalisée par Fors-Recherche sociale permet désormais de mieux qualifier l’accompagnement proposé au sein des FJT et d’appréhender l’adéquation de cet accompagnement aux besoins des jeunes.

Les résultats de cette étude s’inscrivent dans les travaux récents sur le logement des jeunes, sur leurs trajectoires d’autonomisation et sur leurs parcours, divers et réversibles, entre foyer familial et logement autonome. En partant du regard des jeunes et des professionnel.le.s des FJT, Fors-Recherche sociale fournit des éléments de connaissance, d’évaluation et de débat concernant l’accès des jeunes au logement qui viennent nourrir les réflexions de la branche Famille et des pouvoirs publics sur l’accompagnement socio-éducatif au logement et plus largement sur l’accompagnement à l’autonomisation des jeunes.

Clémence Helfter et Jeanne Moeneclaey

Direction des Statistiques, des études et de la recherche (DSER) de la Caisse nationale des Allocations familiales (Cnaf) 

Département de la recherche, des études et de la valorisation scientifiques.

ut elementum consectetur libero adipiscing et, ipsum