Politique de la ville, solidarité et lutte contre l’exclusion

Au fil des travaux d’études et des missions de conseil réalisées pour les services de l’Etat, les collectivités territoriales et les réseaux associatifs (FNARS, Secours Populaire, Fondation Abbé Pierre, Restaurants du Cœur…), FORS – Recherche sociale s’est forgé une solide expertise dans le champ de l’action sociale et de la lutte contre l’exclusion.

Nous intervenons ainsi dans l’évaluation des dispositifs d’action sociale sur des thématiques variées (insertion professionnelle, prévention de la récidive, médiation sociale, actions culturelles, accompagnement à l’accès aux droits, lutte contre les discriminations, etc.) et accompagnons les professionnels de l’intervention sociale dans la réflexion sur leurs pratiques et leurs référentiels d’action.

Par le biais de méthodes combinant l’analyse croisée de données statistiques, de données qualitatives et l’animation de réflexions partenariales, nous éclairons les collectivités sur les réalités sociales de leurs territoires et les accompagnons dans la définition de leurs projets territoriaux de cohésion sociale.

Nous réalisons des travaux d’enquêtes sociologiques qualitatives et quantitatives visant à analyser les formes et conséquences de la précarité et les processus de production de l’exclusion (insécurité alimentaire, exclusion bancaire et financière, mal logement, discriminations, etc.) Nous avons également travaillé sur les conditions d’accès aux droits des usagers en situation de précarité, interrogeant les raisons du non recours à certains services publics ou à certains types d’aides.

Nos multiples rencontres avec les professionnels, acteurs associatifs et habitants nous ont permis d’acquérir une connaissance « sensible » des quartiers en difficulté et de leurs enjeux. Impliquée depuis ses origines dans la réflexion sur les quartiers en difficulté, FORS – Recherche sociale dispose d’une expertise forte de la Politique de la ville, tant au plan de son organisation, de ses modes d’intervention, des dispositifs spécifiques qu’elle mobilise et des acteurs qui la mettent en œuvre. Nos interventions recouvrent ainsi:

  • Des missions d’évaluation des contrats de ville et CUCS et, plus récemment, d’accompagnement à l’élaboration de contrats de ville (Communauté d’agglomération Est Ensemble, Marseille Provence Métropole, Côte Basque Adour, Seine Amont, Vexin-Seine, Cœur d’Ostrevent…) ;
  • Des contributions récurrentes aux réflexions conduites dans le cadre des Centres de ressources de la Politique de la ville (Profession Banlieue en Seine-Saint-Denis, CRDSU en Rhône Alpes, etc.), dans différents domaines : la gestion urbaine de proximité, les politiques de peuplement et la mixité sociale, le développement urbain durable, le vieillissement dans les quartiers populaires, etc.
  •  Des missions d’études ou de formations-actions portant sur l’ingénierie locale de la politique de la ville (Acse), d’accompagnement au montage de centres de ressources politique de la ville (Val-de-Marne), d’évaluation de dispositifs spécifiques (réussite éducative), etc;
  • Des missions d’étude sur les conditions de mise en œuvre de la démocratie locale (évaluation des conseils de quartier à Nantes, analyse de la démocratie participative à Grenoble).

 

Par ailleurs, FORS-Recherche sociale accompagne les maîtres d’ouvrage public dans la mise en place des dispositifs locaux d’insertion par l’activité économique.

La Charte Nationale d’Insertion associée à chaque convention signée avec l’Agence Nationale de la Rénovation Urbaine (ANRU) impose aux maîtres d’ouvrages, dans le cadre de leurs opérations (chantiers et gestion urbaine de proximité), de réserver un quota d’heures travaillées à des publics issus de quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV), en difficulté d’insertion professionnelle.

Si l’utilisation des clauses d’insertion s’est généralisée dans les projets de rénovation urbaine (PRU), les bilans des premiers dispositifs d’insertion mis en place ont montré qu’il existait, d’un point de vue qualitatif, des marges de progressions importantes pour les maîtres d’ouvrage, concernant :

  • Le repérage des publics, pour toucher plus de femmes et de personnes très éloignées de l’emploi,
  • La diversification des champs d’action, au-delà du secteur du BTP,
  • Le suivi et l’accompagnement des bénéficiaires des clauses,
  • Les liens entre structures d’insertion par l’activité économique et entreprises.

Les prestations proposées par FORS ont pour but d’aider le commanditaire à se saisir de ces enjeux pour améliorer la qualité de sa démarche « clauses d’insertion ». Elles prennent la forme d’un diagnostic territorial de l’emploi et de la gouvernance de l’IAE, à travers une enquête qualitative auprès des acteurs et habitants, complétée par des analyses documentaires. En s’appuyant sur les résultats de ce diagnostic, FORS-Recherche sociale aide ensuite le maître d’ouvrage à structurer un partenariat en rassemblant, lors de groupes de travail, l’ensemble des acteurs concernés par la mise en œuvre des clauses d’insertion :

  • Système Public de l’Emploi ;
  • Collectivités territoriales ;
  • Entreprises et représentants du monde économique ;
  • Structures d’Insertion par l’Activité Economique (SIAE) ;
  • Acteurs de la formation.

L’objectif final de ce type de mission est de permettre au commanditaire de renforcer ou de mobiliser un réseau structuré de partenaires, ainsi que de bénéficier pistes d’action consolidées en amont de la passation des marchés publics, afin d’assurer la réussite du dispositif d’insertion et le respect des engagements contractualisés avec l’ANRU.

Notre référence la plus récente à ce jour est la mission réalisée pour Montluçon Habitat, dans le cadre du projet ciblant les secteurs « Pierre Leroux » et « La Verrerie », sélectionnés comme sites d’intérêt régional par le Nouveau Programme National de Rénovation Urbaine (NPNRU).

non ante. elit. tempus accumsan elit. commodo dolor. Phasellus vulputate, eleifend justo